Salar de Surire, Arica et départ vers Cusco


Presencias tutelares – gardiens de la présence

Nous sommes partis de la côte pacifique pour rejoindre le Salar de Surire.

Mais juste avant, nous nous sommes arrêtés observer des statues intrigantes.

Ces sculptures, appelées « les gardiens de la présence » ont une hauteur d’ à peu près 10 mètres et forment un ensemble de trois sculptures en béton armé rougeâtre. Elles représentent les premiers habitants qui se sont installés dans la région d’Arica, protégée par les dieux qui vivaient dans les collines.

Elles ont été construites en 1996 et inaugurées l’année suivante, date à laquelle elle sont même été associées à des phénomènes paranormaux. Il paraît que dans ce lieu, diverses activités artistiques ont rassemblé les habitants des environs, notamment avec des soirées électroniques, des réunions de photographie de nuit ou l’observation des étoiles.

Salar de Surire

Nous avons continué la route et en quelques heures, nous sommes montés jusqu’à 3'800 mètres !

Avant de prendre la route, nous avons demandé à des douaniers dans quelle état elle était et si on aurait pu la prendre avec nos vans.

  • Pas de problèmes – ils nous ont répondus.

Nous sommes bien arrivés à notre premier lieu pour dormir, la route étant longue avant d’arriver au Salar.

Le lendemain, cela n’a pas été si simple que ça de rejoindre le Salar.

Au début la route était bonne mais par la suite, de gros cailloux et des pentes difficiles ont commencé à entraver notre chemin. Nous avions le choix.. soit faire demi tour et revenir sur nos pas mais cela impliquait de perdre un jour de route, soit essayer de continuer.

Nous avons décidé de continuer et nous avons eu quelques frayeurs pendant une montée.

Je veux dire, on est tous vivants mais avec Yaya, quand on a vu le camping car des parents se lever avec les roues de devant, on a cru qu’ils allaient tomber dans le fossée. Par chance rien ne s’est passé comme ça mais quelle peur ! Quelle aventure !!

Ici nous attendions les parents de Yaya.. après avoir hurlé de frayeur. Heureusement que la route s'est un peu améliorée par la suite.. et heureusement qu'on avait demandé aux douaniers!! &%!!@'*%!!

Après quelques heures, nous avons rejoint le grand Salar du Surire.

Quelle belle vue !

Le Salar de Surire (en Aymara « Surire – derive de Suri – veut dire ñandu, un animal qui vivait autrefois dans la région) est situé dans l’extrême nord du Chili et appartient au parc national De Lauca. C’est en 1983 que le parc a été défini Salar et qui fait partie du monument naturel de Surire, une zone protégée qui se trouve à 4'245 mètres d’altitude.

Nous nous sommes approchés du Salar pour retrouver une partie avec de l’eau thermale.. malgré un vent assez froid à l’extérieur, nous avons mis le maillot de bain et sommes entrés dans le bassin ! Nous avons du faire bien attention en rentrant car il y a des parties où l’eau est bouillante et il y a le risque de se brûler sérieusement.

Trop bien la chaleur.. le plus difficile a été d’y ressortir. Voilà que maintenant nous sentons bons le souffre !

Nous avons ensuite continué la route pour trouver un endroit où dormir, traversant des paysages vraiment vastes et magnifiques.

La beauté de voyager en van et de ne rencontrer personne!

Quelle liberté!

nous nous sommes arrêtés dans un pré, en haut d’une rivière et pas trop loin d’un attroupement de lamas.

Derrière nous, le spectaculaire volcan Guallatiri, qui est l'un des volcans les plus actifs du nord du Chili et se situe à 6'070 mètres. Il est tout à fait possible de l'escalader en deux jours et aller admirer la fumerolle qui en ressort.

Génial!

Le lendemain, nous sommes repartis et avons franchi le col le plus haut du voyage pour les parents de Yaya, nous sommes montés (avec les vans) jusqu'à 4'740 mètres d'altitude!

Juste incroyable à combien on peut monter en l'espace de quelques jours.

Laguna Chungara et Cotacotani

Nous avons ensuite continué la route et sommes sortis du parc, arrivant sur la route asphaltée.

Nous y avions déjà passé une fois quand nous avons croisé la frontière avec la Bolivie, nous (re)voici vers le lac Chungarà et la laguna Cotacotani.

Avec une vue imprenable sur le volcan Parinacota et Pomerape.

Termas de Jurasi

Comme la dernière fois, nous avons profité d'aller visiter les thermes de Jurasi.

Tellement bien, tellement chaud!

Il y a plusieurs bassins et l'eau coule directement de la terres.

Pour l'anecdote, Jurasi signifie bouillir en Aymara. Oui, ce sont des termes bouillantes!

.. et pour la nuit.. le bonheur de nous retrouver, encore une fois, perdus dans les montagnes pour cuisiner un bon risotto au vin rouge et déguster (oui de nouveau) des Pisco Sour!

Arica

Le lendemain matin, départ pour Arica, capitale de la province du même nom et de la région d'Arica et Parinacota. La ville se situe au nord du Chili à seulement 18km au sud de la frontière avec le Pérou.

La ville sert de port franc à la Bolivie (nous avons vu tous les camions provenant de Bolivie) et gère une part substantielle des échanges commerciaux de ce pays.

Parmi les touristes, en particulier pour les Chiliens, elle est connue comme la "ville du printemps éternel", pour son climat agréable et pour être la "porte nord" du pays, en raison de sa proximité avec le Pérou.

Nous avons d'abord posé nos vans au parking de l'hôtel et ensuite nous sommes partis en bus faire un tour en ville.

Le soir, nous nous sommes retrouvés avec Ines pour souper, la future guide des parents de Yaya. Eh oui, demain ils partiront une semaine avec l'agence Pasion Andina pour découvrir le Pérou!

Mais d'abord, place au Pisco Sour et au souper au resto.

Ciao ciao bon voyage!

Après 12 jours, nous nous retrouvons pour le dernier petit déjeuner ensemble.

Le temps est passé super vite et chacun continuera sa route.

Mais!

Par chance, nous nous croiserons en même temps pour la visite du Machu Picchu.. ce n'est donc qu'un au-revoir!

Départ pour Cusco

Après le petit déjeuner, nous partons également direction Cusco.

Nous avons 2-3 jours avant de rejoindre le camping et accueillir de nouveaux invités.. Gilles et Krystel qui viendront 5 semaines en vacance avec nous!

Nous avons bien passé la frontière Chili - Pérou (enfin, cela nous a pris 1h30 car à chaque fois il nous manquait un tampon ou un papier à remplir mais bon!!) et avons retrouvé les beaux paysages Péruviens.

Au tout hasard, sur la route, nous avons vu une rivière (assez sèche) avec quelques geysers, cette fois non pas uniquement des fumerolles mais aussi des jets d'eau chaude.

Puissant!

Nous avons traversé la ville de Puno (vue depuis le haut) et commencé à rencontrer, comme de coutume, plein de personnes en habits traditionnels qui portent (sur leur dos) des branches de mais.

Nous voici arrivés à Cusco.. et à bientôt avec les aventures vécues avec Krystel et Gilles!

Hasta luego,

Niki & Yaya


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout