Entrée au Chili, de Chile Chico au début de la Carrettera Austral


La traversée de la frontière Chilienne

Après Los Antiguos, nous avons pris la route direction Chile Chico, village juste après la frontière entre Argentine et Chili.

Nous avons bien traversé la frontière mais pour la première fois nous avons rencontré des douanières pas très sympa. Elles nous ont fait tout vider et tout ouvrir dans le van.. ce qui a pris passablement de temps. De plus, nous avons du aller passer au scanner tous nos sacs, même ceux qui étaient vides.

Le Chili est très strict en matière d’importation. Tout ce qui est cru (légumes, fruits, viande, fruits secs, etc.) sont interdits ainsi que toute matière inerte comme le bois.. Les douanières nous ont confisqué notre petit arbre de Noël en bois flotté. Ce qui est rigolo, c’est que l’arbre de Noël nous l’avons fait au Chili, puis nous avons passé par l’Argentine.. et à la frontière Chilienne il nous a été retiré car il est interdit d’importer du bois.. alors que le bois provient du même pays.

Peut être que les douanières n’ont pas apprécié le fait que nous leur avons demandé d’enlever leur chaussures pour rentrer dans le van.. Nous sommes ouverts à tout contrôle, nous n’avons rien à cacher mais à chaque fois, nous demandons aux douaniers d’enlever leurs chaussures avant d’entrer. Ceci est également une petite astuce car souvent ils n’ont pas envie de les enlever du coup ils jettent uniquement un coup d’œil et ils nous font passer. Le seul douanier qui a enlevé ses chaussures a été celui qui contrôlait l’entrée au Chili quand on arrivait depuis Ushuaia.

Du coup, les douanières nous ont répondu qu’au poste frontières, ce sont eux qui font les règles. Niki leur a répondu que dans le van, c’est nous qui faisons les règles. Nous avons donc trouvé un compromis et mis un petit papier journal parterre, pour qu’une douanière puisse entrer et ouvrir tous les placards. Nous rentrons toujours avec les douaniers, ça leur met un peu la pression car le van est tout petit mais surtout nous nous assurons qu’ils/elles ne nous planquent pas quelque chose à l’intérieur et qu’ils nous accusent pour rien.

Bref !

Ça nous a pris du temps mais au final nous sommes bien arrivés à Chile Chico et nous sommes directement repartis le long du Lac Carrera, (appelé Lac Buenos Aires en Argentine), qui est le deuxième lac plus grande d’Amérique du Sud, après le Lac Titicaca (lac binational entre Pérou et Bolivie) direction Puerto Guadal.

Route entre Chile Chico et Puerto Guadal

La route entre Chile Chico et Puerto Guadal est une oasis de peupliers et de vergers baignés de soleil. Elle est très bucolique et la vue sur le lac est tout le long magnifique, c’est un peu comme aller sur des montagnes russes.. ça monte et ça descend tout le temps.

Nous avons adoré ce tronçon de route et étions extasiés du paysage. Quelle splendeur !

Nous avons eu la chance d'avoir du soleil tout le long et de pouvoir admirer les couleurs du lac et de la végétation. C'est surement moins drôle et moins extraordinaire sous la pluie.

Puerto Guadal

À Puerto Guadal, nous nous sommes arrêtés juste pour la nuit pas loin d’une lagune. Nous n’avons pas de photos mais avons partagé le repas (une méga bonne soupe !) avec Harry et un couple de jeunes Suisses allemands (Flavia et Joël) qu’Harry a rencontré sur la route. Ils étaient en train de faire du stop pour rejoindre Chile Chico mais il était tard et ils sont venus avec nous et ont planté leur tente pour dormir. Sympa !

Départ pour la Carrettera Austral

Le lendemain, départ pour rejoindre la fameuse Carrettera Austral. Harry a décidé de continuer la route seul pour aller directement vers le nord du Chili et de ne pas venir avec nous jusqu’à Caleta Tortel, un petit village plus au sud.

Je pense qu'il en avait un peu marre d'attendre tous les matins que nous nous levons.. Harry se lève très tôt, vers 5h du matin et nous uniquement vers 8h30/9h.. le temps de déjeuner et il est parfois déjà 11h avant de commencer le chemin. De plus, nous nous arrêtons un peu partout pour faire des photos, visiter, demander.. alors qu'Harry, qui connaît déjà la région, préfère tracer tout droit.

Il a déjà eu pas mal de patience pendant cette semaine haha!

Ce n'est pas évident de voyager ensemble quand les personnes n'ont pas du tout le même rythme car il y a toujours quelqu'un qui doit attendre ou qui doit aller vite.

C'était tout de même sympa de partager un bout de voyage avec lui et nous l'aimons bien :)

Nous le rencontrerons surement plus tard sur le chemin !

La Carrettera Austral (la Routa 7) a été construite dans les années 1980 sour le régime de Pinochet. Elle fut la première route à pénétrer la région constituée d’imposantes montagnes couvertes de glaciers et sillonnées de puissant cours d’eau. La Carrettera Austral commence à Puerto Montt et finit à Villa O’Higgins. Nous l’avons parcourue presque toute et les paysages sont très différents mais tellement magnifiques !

Confluencia

Arrivés sur la Routa 7, nous nous sommes arrêtés à un endroit où deux rivières confluent au même endroit : le Rio Baker et le Rio Nef. La couleur de l’eau est extrêmement belle et de loin, on voit la différence de couleurs des deux rivières. De quoi faire une petite halte avant de continuer le chemin !

Le Rio Baker est la rivière qui détient le capital d'eau la plus importante du Chili.

Nous sommes ensuite repartis pour rejoindre un parc national, le Parque Patagonia.

Nous vous montrerons les photos et la randonnée que nous avons fait dans le prochain article!

Besos !


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout