Elephants de mer, manchots et moules!


Après la mésaventure de Trelew, nous repartons tout de même tranquilles car nous avons rencontré des gens super sympa et nous avons notre fenêtre en plexiglas. La vie est belle et le voyage continue !

La Isla Escondida

Nous sommes repartis direction la Isla Escondida, un endroit pas du tout touristique où il est possible d’observer les éléphants de mer de tout près car ils viennent dormir sur la plage.

Malgré un peu de vent, nous nous sommes posés tout un après-midi (Niki a dormi presque tout le temps, on dirait qu’un sens d’épuisement s’est abattu sur elle !) pour profiter de la journée et être seuls devant l’océan. Que ça fait du bien !

Yaya quant à lui il a d’abord démonté une partie du système électrique du bus (car vous vous souvenez, d’un coup nous n’avions plus de lumière ni eau qui fonctionnait au bus) et il a pu arranger les choses différemment pour que tout fonctionne de nouveau. Yess !

Ce fut vraiment reposant et nous avons pu prévoir un peu l’itinéraire pour la suite de la descente de la côte.

Punta Tombo

Par la suite nous avons rejoint Punta Tombo, qui est la zone de reproduction des manchots de Magellan la plus grande d’Amérique du Sud. Elle abrite une colonie de plus de 500'000 manchots et c’était juste génial d’en voir autant !

Le parc est bien structuré, il y a une passerelle de 1,5km qui fait le tour du parque (du moins, de ce que l’on peut visiter publiquement) et les manchots ont la priorité quand ils traversent la route.

Nous avons eu beaucoup de plaisir à nous balader dans le parc et c’était impressionnant de voir autant de manchots se promener aisément chez eux !

De plus, nous avons pu visiter l’endroit au moment où les manchots couvent leur petits et avons rencontré plein de femelles avec les petits manchots. Trop chou !

Camarones

Le soir nous sommes arrivés dans la petite ville de Camarones, une localité de la côte dans le sud-ouest de la province du Chubut.

Nous avons pu nous poser au bord de l’eau dans un parking près de la plage municipale. Nous avons même été un moment à la fête du village, fête de fin d’année des ateliers scolaires. Encore une semaine et pour les écoliers, en Argentine, ce sont les vacances d’été pendant presque 3 mois.

De retour au parking nous avons fait marcher nos talents culinaires en préparant des lasagnes avec notre four.

Gnaaaaam elles étaient super bonnes et nous étions très contents du résultat. Des vraies lasagnes maison !

Le soir, vers 22h, nous avons rencontré un voyageur qui venait dormir sur la même place. Un Suisse allemand qui a acheté un terrain à Camarones et qui va tout bientôt construire sa nouvelle maison ! Il est à la retraite et il profite entre autre pour visiter l’Amérique du sud avec son van et sa moto.

Le lendemain nous avons profité de déjeuner avec lui dans une super pâtisserie au village et par la suite nous avons repris la route.

À bientôt Harry !

Bosque Petrificado

Plus tard, nous avons rejoint le « Bosque Petrificado », dans la province de Santa Cruz.

C’est une région que, pendant le jurassique, avait un climat très humide qui permettait le développement de forêts avec de grands arbres. Puis, dans le Crétacé (il y a plus de 1,5 millions d’années), plusieurs éruptions volcaniques ont enseveli sous les cendres de vastes étendues de Patagonie. Ces forêts – dont celle que nous avons visité – ont été soumises à un processus de pétrification. Le vent, ensuite, a fait redécouvrir les troncs alors convertis (par un processus naturel) en pierre.

Quel spectacle !

Un parcours prédéfini de 2km nous a fait voyager dans le temps. C’est quand même incroyable de se dire que nous marchions dans une région où la forêt est transformée en pierre par les volcans !

Playa la Mina – Sur la route pour Rio Gallego

Après le bosque petrificado, nous avons roulé roulé roulé jusqu’à arriver à une plage au bord de l’océan. Ce qui nous intéressait, c’était surtout de trouver un endroit un peu à l’abri du vent. Car ici quand ça souffle, ça souffle fort !

Nous l’avons trouvé en dessous des falaises et tadaaaam quelle surprise !

Nous avons découvert une plage avec des rochers plein de moules. Yuhuhuuuuuu !

Avant l’arrivée de la marée haute nous avons été cueillir pleins de moules pour le souper du soir. Nous ne savions pas vraiment comment les cuisiner mais on savait bien que les faire bouillir dans l’eau chaude ça devrait bien faire l’affaire. Exact !

Après les avoir nettoyées, taaac dans l’eau chaude !

Gaaam, ce fut trop bon. Un peu de cailloux parfois, peut être des moules pas trop jeunes.. mais tellement bon ! Nous nous sommes vraiment régalés.

Quelle chance !

Le lendemain, nous avons continué le chemin sur la cote, qui nous a offert des paysages vraiment magnifiques. Nous l’avons parcourue jusqu’à Rio Gallego pour ensuite reprendre la Routa 3, route qui allait nous amener direction Ushuaia.

Laguna Azul

Avant de passer la frontière pour nous rendre dans la terre de feu (car pour y arriver, il faut faire un bout de parcours au Chili) nous avons dormi à la Laguna Azul, une lagune qui s’est crée après que le volcan ne soit plus en fonction. Il y avait énormément de vent mais nous avons décidé de faire le tour !

Nous avons mis à peu près 1h mais c’était vraiment sympa.

Le soir Yaya a pas mal galéré pour allumer un feu (oui, le vent était vraiment fort !) mais après plus d’une heure, yuhuhuuuuu il a réussi et nous avons pu griller notre viande pour le souper. Génial !

Le lendemain... départ pour la frontière Chilienne, avant de rentrer de nouveau en Argentine pour rejoindre Ushuaia. Top départ, encore 500km nous séparent du bout du monde !


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout