Vers Mar del Plata jusqu'à Puàn!


Carilò

Après Buenos Aires, nous sommes partis direction la côte atlantique. Nous sommes d’abord arrivés à Pinamar, une localité touristique connue pour ses longues plages. Ce sont surtout les familles argentines aisées qui, l’été, viennent ici en vacance. Il y a pas mal de villa très chic et on sent que ce sont des quartiers assez aisés. Nous avons continué la route jusqu’à Carilò, le village d’à coté et nous nous sommes posés pour la nuit au bord de plage.

Malgré le vent et l’eau fraîche, Yaya a pris un petit bain dans l’océan. Le soir nous avons profité de la super lumière du coucher du soleil et la nuit, nous étions les seuls présents sur le parking de la plage. Quel bonheur !

Le matin petit déjeuner directement face à l’océan. Nous pensions passer toute la journée à la plage mais le temps en a voulu autrement.. le vent à commencé à souffler et le garde bain, qui est venu discuter avec nous, nous annonçait la pluie pour l’après-midi. Hier le garde bain avait fait une photo de notre bus pour voir de quelle marque c’était.. lui aussi a parcouru un peu l’argentine avec son bus VW. Cela fait 40 ans qu’il est garde bain à la même plage.. l’été il y travaille et l’hiver il rentre chez lui vers Buenos Aires. Des petites rencontres sympa !

Mar del Plata et Miramar

Nous sommes donc repartis vers Mar del Plata pour fuir la pluie.. mais il faisait assez froid (qu'on s'entende bien, il faisait au moins 20° degrés avec du vent!). Les villages croisés se ressemblent un peu, avec leurs allées en terre et des petites maisons toutes jolies.

Vers le port de Mar del Plata, nous avons eu l'occasion de voir des lions de mer. Tous au même endroit près d'une petite plage. Ouhla là que ça pue un troupeau de lions de mer!

De plus, ils font un de ces bruits.. mais c'est assez rigolo. Par contre, malgré les photos que l'on peut voir.. les lions sont tous vers le port, derrière un grillage. Peut être heureusement, comme ça personne ne les touche et ne va pas les déranger.

Mais vers leur petite plage.. on voit également tous les déchets qui sont amenés par la mer.. ce n'était pas un spectacle très beau.

Après Mar del Plata, nous avons continué jusqu'à Miramar et avons trouvé un endroit un peu à l'abris du vent pour nous poser pour la nuit.

Vive le bruit des lions de mer! Ils sont tout de même fascinants non?

Tandil

Après un bref passage à la mer, nous sommes repartis direction Tandil, un village de charme connu pour ses couteaux où nous sommes restés deux jours. Nous avons donc cherché les magasins de couteaux.. mais nous en avons trouvé aucun, encore maintenant nous ne savons pas pourquoi.

D'abord nous nous sommes posés un moment (oui, ça fatigue de voyager! ;) ) et ensuite nous avons été faire une petite marche dans un parc naturel.. cela devait être une grande marche sur plusieurs heures mais au final, quand à l'entrée on nous a dis que le tour se pouvait également faire en voiture.. nous n'avons même pas mis les chaussures de marche mais avons profité de faire un tour dans la nature tranquilles avec nos baskets.

CHEZ NOS AMIS ARGENTINS À PUAN!

Après Tandil, nous avons rejoint Puàn, pour visiter nos amis argentins que nous avions connu en mai en Suisse, grâce à Claire et Michaël.

Nous nous réjouissons de les retrouver et ils nous ont accueillis comme des rois.

À peine arrivés nous sommes directement partis pour une visite de Puàn et avons été visiter le temple Mirador, un temple construit sous l'effigie de Don Pascual, un prêtre Italien encore présent sur les lieux vers le monastère. Depuis le temple, il y a une vue sur toute la région.

La construction résume des lignes architecturales essentielles: le travail à 24 mètres de diamètre, un pour chaque heure du jour et 20 mètres de hauteur, un pour chaque siècle chrétien. Alicia nous a expliqué qu'il est construit à l'extérieur avec des pierres locales et à l'intérieur avec des briques apparentes. Pour y monter il y a deux rampes en spirale, parallèles, qui permettent d'atteindre sa plateforme supérieure. C'est assez génial car la rampe est autour du temple mais le chemin pour y monter n'est pas le même que celui pour y descendre.

Ensuite, nous avons été visiter le monastère Santa Clara de Asis, qui a été fondé en 1990 et où y habitent les sœurs Clarisses du Second Ordre de Saint François d'Assise. Le monastère est une maison de retraite spirituelle. Plusieurs Clarisses, des religieuses cloîtrées qui ne sont pas en contact avec le monde extérieurs y vivent et prient chaque jours. Elles s'occupent également des tâches ménagères au monastère.

En y étant nous avons croisé Don Pascual (qui a échangé quelques mots en italien avec Niki!) qui nous a permis de rentrer voire une messe.. mais nous y sommes vite ressortis car il y avait uniquement les sœurs à l'intérieur.

Le premier soir, nous avons eu la chance de partager un ASADO.

Le asado c’est tout un rituel !

En fait, c’est une façon de cuire la viande très lentement.

Comme vous pourrez voire sur les photos, il est d’abord important d’allumer un feu avec les bûches pour produire des braises (petite grille vers la gauche). Ensuite, dès que les braises sont bien chaudes elles sont positionnées sous la grille de droite pour que la chaleur puisse cuire les différentes viandes.

Un asado prend plusieurs heures, uniquement la viande doit cuire entre 2h et 3h.

Miguel a commencé à faire du feu vers 18h.. et nous avons soupé vers 22h30!

Notre séjour à Puàn a été riche en calories.. nous avons partagé beaucoup de repas et beaucoup mangé.

Le rythme de vie Argentin est tout autre que le rythme dont nous sommes habitués à vivre en Suisse.

Pendant une journée typique que nous avons vécu.. nous nous levions tous les jours vers 8h30 / 9h. Ensuite petit déjeuner.. avant de passer quelques heures tranquilles à boire du maté et admirer la belle vue sur la lagune. Puis pour Yaya un peu de travail dans le jardin et pour Niki un peu de lecture de bouquin.. avant de se poser un moment à la piscine. Vers 14h30/15h c'est l'heure du repas de midi.. avant d'aller faire une sieste d'une petite heure. Ensuite partage d'un maté autour de la piscine.. et vers 18h (c'est assez drôle mais presque tous les jours à cet horaire) Miguel sortait des ustensiles pour travailler au jardin ou à la fouille. Du coup Yaya se retrouvait à aider Miguel entre 18h et 20h30 du soir. Vers 20h il y a toujours eu Luciano et Monique qui sont venus partager l'apéro.. et ensuite souper vers 22h. Mis à part la dernière soirée où nous nous sommes couchés tôt (23h) les autres soirées nous nous sommes couchés vers 1h30/2h du matin. Vous aurez peut être de la peine à le croire mais c'est fatiguant des journes comme ça et ce changement de rythme nous a bien fatigué! Mais nous étions heureux en leur compagnie.

Pendant deux jours, nous avons profité de leur piscine (nous l'avons inaugurée, ils l'ont remplie pour nous!) et Yaya a également profité de donner un coup de main à Miguel pour faire une fouille dans le terrain pour déboucher un tuyau où, dans la semaine, une entreprise venait poser le câble pour la fibre optique. Je ne vous dis pas le travail! Malgré le soleil il y avait un petit peut de vent, nous n'avions pas autant chaud comme montrent les photos et l'eau de la piscine était assez fraîche.. mais rien nous a empêché d'y profiter :)

Un jour, nous avons eu la possibilité d'aller visiter un atelier protégé qui est à Puàn: le Taller Protegido Crecer.

20 résidents qui ont un handicap mental y travaillent la journée. C'est donc un atelier de production qui permet à des gens qui ont des difficultés à pouvoir y travailler de façon de plus en plus autonome. Nous avons eu l'occasion de visiter la serre où ils cultivent plusieurs produits (tomates, basilique, épices, etc.), l'atelier de tissage où nous avons ensuite acheté un joli tapis pour notre bus, ainsi que la nouvelle cuisine où il y a la production de plusieurs confitures. Bel endroit!

Nos amis, Claire et Michaël de La vie devant les kilomètres derrière (grâce auxquels nous avons connu Miguel et Alicia) avaient visité cet atelier il y a maintenant 3 ans et, avec leur association, avaient fait un don pour aider à la construction de la cuisine. C'est donc génial de leur apporter notre témoignage montrant que oui, ça se construit vraiment et ça vaut la peine d'aider des petites structures!

Nous avons également eu la possibilité d'aller visiter la ferme de Luciano, qui détient à peu près 600 vaches laitières et qui effectue l’insémination artificielle sur ses vaches.

Intéressant de visiter une ferme "à l'autre bout du monde" et au final, de voir que les techniques sont bien semblables à ceux des fermes Suisses.

Enfin.. quel accueil fantastique qu'ils nous ont réservé les amis argentins!!

Il faut dire que tout le monde est toujours disponible, les gens ont toujours un bon plan à nous conseiller mais surtout, sont toujours prêts à accueillir du monde.

Ce fut génial et nous espérons pouvoir les croiser de nouveau quelque part en argentine pendant notre voyage :)

Après Puan, départ pour la descente de la côte. Trouver une connexion internet se fait de plus en plus rare, nous publions nos articles à chaque fois que nous trouvons un camping avec wifi. Nous dormons souvent sur une place publique ou à coté d'un parc... nous allons dans un camping uniquement quand nous avons besoin de nous doucher ou quand il est un peu dangereux de se poser à la place du village.

À bientôt!


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout