Puerto Iguazù et Foz do Iguaçu


Puerto Iguazù - Coté Argentine

Comme nous sommes arrivés le soir, nous avons cherché un endroit pour dormir et sommes tombés sur un camping au milieu de la forêt. Pas le temps de chercher un autre endroit vu la pluie et la nuit! De plus, les alentours du camping n'étaient pas très fiables pour se poser juste comme ça et nous avons préféré aller dans un endroit clôturé et plus en sécurité.

Ohhh merveille !

Nous voilà aux chutes dont tout le monde parle !

Nous sommes arrivés au Parque Nacional Iguazù - Cataractas (chutes) d’Iguazù du coté Argentin.

Selon une légende guarani, les chutes d'Iguazù résultent de la jalousie d'un dieu de la Forêt qui, furieux de voir un guerrier s'enfuir en canoë avec une jeune fille, provoqua l'effondrement du lit de la rivière devant eux. La jeune fille fut précipitée en bas des chutes, où elle se transforma en rocher; le guerrier survécut et se changea en arbre dressé au sommet des chutes, en surplomb de son amour défunt.

C'est bien joli.. par contre si on explique le tout de façon géologique, le Rio Iguazù qui traverse le sud du Brésil s'achève brusquement (provoquant la chute) peu avant sa confluence avec le Rio Paranà (qui se trouve en argentine).

Le parc national est immense et bien structuré. Pour se rendre aux différents endroits il y a des chemins pédestres et également un petit train qui fait quelques arrêts. Cela permet aussi aux personnes à mobilité réduite de pouvoir faire tout le tour !

Pour se rendre aux différentes chutes (car oui, on en voit pas mal !), il y a des passerelles qui font différentes longueurs et cela permet de visiter au mieux tout le parc.

Nous pensions retrouver énormément de monde à l’entrée mais nous avons été agréablement surpris. Il faut dire qu’il ne faisait pas très beau, cela a peut être découragé certains touristes.

Nous avons commencé avec le tour inférieur, qui est un tour de 1,4km qui permet de découvrir la végétation ainsi que certaines petites cascades (mais déjà assez imposantes).

Finis le parcours, nous nous sommes lancés sur le tour supérieur, un tour un peu plus long de 1,7km mais également bien intéressant, en marchant sur la passerelle, il est possible de parcourir la végétation et d'autres cascades.

En enfiiiiin, nous avons pris le petit train pour aller aux grandes chutes qui s'appellent La gargantua del Diablo. Il y avait également la possibilité d’y aller à pieds mais une petite pause ne nous faisait pas du mal.. surtout que depuis l’arrêt du train il y avait encore 1km5 pour pouvoir aller aux chutes.

Magnifique!

Majestueux!

Quelle puissance!

Nous l'avions entendu déjà plusieurs fois que c'est un endroit encontournable les chutes d'Iguazu mais nous nous sommes rendus compte que c'est en les voyant pour de vrai qu'on aperçoit la force de l'eau et la beauté des chutes.

Après avoir admiré pendant un bon moment les chutes (sur la photo on ne voit pas mais il y avait quand même du monde sur la passerelle sauf que nous avons réussi à nous faufiler!), nous avons continué notre parcours et sommes allés vadrouiller sur un sentier de 7km pour aller à la recherche d'une autre petite chute. Nous avons fait le sendero Macuco, qui est beaucoup moins touristique car il n'y a pas de passerelle mais un sentier et il n'est pas vraiment accessible à tout le monde. De plus il faut marcher un bon moment du coup il faut être quand même un petit peu équipés.

Nous avons fait tous ces parcours en une journée et à la fin, nous étions bien fatigués!

La seule "attraction" que nous n'avons pas pu faire c'est d'aller sur la petite île de Saint Martin d'où on peut admirer encore de plus près la Garganta du Diable. Ceci car il avait tellement plu le jour d'avant que c'était fermé, il y avait trop d'eau.

Le soir.. repos et douche où nous avons pu poser le bus près d'un complexe avec piscine.

Les photos de la piscine sont pour la frime.. car en réalité il faisait assez froid! Maaaais après une longue journée de marche.. on ne refuse ni la piscine ni la douche!

Foz do Iguaçu - Coté Brésil

Après avoir visité le coté Argentin, nous avons traversé la frontière pou aller visiter les chutes à Foz de Iguaçu coté Brésilien. Nous n'avons pas pu visiter directement le lendemain car il a plu toute la journée, nous nous sommes posés un jour à Foz do Iguaçu et avons d'abord visité le Barrage d'Itaipu, qui détient une centrale hydroélectrique située sur le fleuve Paranà, entre le Brésil et le Paraguay.

Elle a été construite par les deux pays entre 1975 et 1982 (assez récent donc) et elle est la deuxième centrale au monde en termes de puissance et première en termes de quantité cumulée d'énergie produite. Son nom signifie "la pierre qui chante" en guarani.

Le barrage mesure une longueur de 7'235 mètres. Le temps de visite nous a paru assez long vu la pluie et le froid qu'il faisait mais c'était bien intéressant!

Le lendemain, visite aux chutes!

Nous nous sommes levés de bonheur pour pouvoir être à l'entrée à l'ouverture. Ceci car c'est tellement touristique qu'il y a vraiment beaucoup de monde. C'est peut être la pluie qui a découragé les personnes mais il y avait moins de monde que prévu.. et nous avons pu rentrer directement et commencer le tour.

Depuis l'entrée, il y a un car qui amènent les gens dans le parc jusqu'au chemin des chutes. Contrairement au coté Argentin, du coté Brésilien toutes les balades sont payantes sauf celle des chutes. Nous n'avions pas envie de payer pour pouvoir faire une marche dans la forêt du coup nous avons juste suivi le chemin balisé pour les chutes.

Ici aussi.. quelle puissance!

ça valait la peine de faire le détour. De ce coté on s'approche plus des cascades et on ressens encore plus la puissance de l'eau. C'était vraiment majestueux!!

Après la visite des chutes.. il y a même le soleil qui est revenu et nous sommes partis du coté de la douane pour aller au Paraguay!

Becs :)


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout